Un Triath’Long Rien Que Pour Voir

Triath’Long de Royan 2016 par A.

(article issu du blog d’Adeline)

C’est le grand jour, celui que j’attends depuis plusieurs mois avec impatience ! Et en plus, l’objectif de la collecte pour France Choroïdérémie a été atteint il y a 2 jours, je suis boostée à fond !!!

Nous sommes plusieurs à s’aligner sur cet half. En plus des 686 personnes, il y a Julien, Aurèl, Cyrille ainsi que le Girou avec Loïc, Jocelyn, Luc, Nico et Alfonso. Nous nous installons dans le parc à vélo, la pression monte gentiment. Nous nous retrouvons pour quelques photos avant de s’avancer vers la plage.
J’appréhende un peu la natation. C’est le sport où je me sens le moins à l’aise. L’eau est bonne et je n’ai aucune difficulté à en faire rentrer dans ma combinaison pour la mettre correctement. Ça sera la première fois où je ne me sens pas oppressée, c’est plutôt positif. L’océan est calme, je me sens tout de même prête. Après quelques encouragements avec les autres, je vais me positionner du côté des femmes. J’ai des papillons dans le ventre. Ça y est, ça va commencer d’une minute à l’autre… PAN !
Je m’étais mise en première ligne, je me fais instantanément doubler. Je mets un peu de temps à prendre un rythme, me prends un coup dans les lunettes, vire quelques jambes et me voilà lancée. 2 respirations sur le côté et une devant afin de tenir la meilleure trajectoire possible. Je me force à mettre du rythme. Ça bouchonne un peu à la première bouée où l’on tourne à 90°. A la suivante également, et nous voilà face à la plage. Je me répète de mettre du rythme et lorsqu’en sortant de l’eau je vois 34 min et quelques à ma montre, je suis hyper contente (après analyse, je me rends compte que ce n’est pas moi qui ai autant progressé, ça m’étonnait aussi, mais plutôt un état général pour les participants de cette année-là).
J’entends les encouragements de nos supporters et pars à petite foulée vers le parc à vélo. Le temps de transition est correct, je ne m’attarde pas et me voilà donc sur mon destrier blanc, à l’assaut des bosses de Meschers. Le parcours vélo consiste en 2 allers-retours de 46km le long de la côte. C’est le même qu’il y a 2 ans. La veille, nous sommes allés faire quelques kilomètres pour se déverrouiller un peu les jambes et se remettre en mémoire les premiers kilomètres. Je pars pleine balle. Il y a 2 ans, je partais plutôt prudemment. Cette année, l’objectif n’est plus seulement de le finir mais de faire un temps, il faut donc envoyer en vélo. Dans les montées, je double pas mal de personnes et beaucoup de nanas (esprit de compétition quand tu nous tiens :).
Je réalise ce premier A/R en 1h20, soit 34km/h de moyenne. Je repars pour cette 2ème boucle en assez bonne forme. Je sens que les jambes répondent un peu moins mais ça va. Les écarts sont faits et j’ai plutôt la chance de ne pas être dans un groupe, je fais du yoyo avec quelques-uns, cela me force à relancer quand ils reviennent sur moi. L’aller se passe bien mais le dernier retour est dur. Le vent a forci et nous l’avons de face. Je sens bien que je monte moins bien que le précédent. Je réalise cette 2ème boucle en 1h27. 7minutes de plus que le premier A-R, c’est énorme…
Je pose le vélo en 2h48min58, soit 9 minutes de moins qu’il y a 2 ans, the job is done sur cette partie!
J’enfile mes chaussettes, mes chaussures et pars assez rapidement. Les jambes répondent bien. Je suis contente, je pars avec un bon ressenti. L’objectif étant 1h45, il faudrait partir en 5 min/km. En comptant les ravitos et les portions de plage, je pars un peu plus vite. Les 3 premiers kilomètres sont rapidement avalés jusqu’au premier ravitaillement. J’ai déjà décidé de m’arrêter à tous vu la chaleur. La première difficulté du parcours est là : 30 mètres sur la plage et une montée assez sévère. S’ensuit une descente assez longue (il fera mal au retour ce plat montant) et quelques relances avant de retrouver le remblai et de nouveau une portion de sable avant d’entamer le retour. C’est ici que je double Julien, en mode footing. Je ne m’attarde pas et repars rapidement, j’ai un objectif temps sur ce semi ! 🙂 (5,25 km en 25min et qq)
Le retour est plus long que l’aller. En effet, le faux plat montant suivi d’une montée puis du sable casse les jambes et le rythme. Je retrouve avec plaisir le remblai, ses allées ombragées et le public tout le long. Le demi-tour s’effectue à 5 mètres de la ligne d’arrivée… Ce n’est pas encore pour moi… 52minutes et qq de CAP, Je repars sur le remblai sous les encouragements des supporters, les jambes répondent toujours. Je croise Manon, première féminine, quelle foulée !! La 2ème et la 3ème sont elles aussi impressionnantes. J’arrive au 15ème kilomètres (1h15 de course) et voit le podium féminin sur le grand écran. Ah oui quand même, il y a du gros niveau… Je repars, motivée plus que jamais mais la fatigue se fait ressentir et sur la difficulté du parcours, l’allure diminue. Je serre les dents… Antony me passe alors devant. Antony, je ne le connais pas mais depuis 5km on fait le yoyo : il prend moins temps au ravito et je le dépasse à chaque portion. Je me cale sur sa foulée et pose mon cerveau qui me dit « ici tu pourrai marcher » … PAS QUESTION ! Après le dernier ravito, nous repartons mais je sens qu’il ralentit. En effet, il se retourne et me dit qu’il commence à cramper. Je passe alors devant. Il reste 3 kilomètres, il faut accélérer. Ou du moins essayer pour ne pas ralentir. Je repense à mes fractionnés. Je sais que j’ai les capacités pour le faire. Je serre littéralement les dents. Mathilde m’attend à 500mètres de l’arrivée pour me donner le tee-shirt de France Choroïdérémie. Je l’enfile en accélérant. L’arche est au bout du remblai. Je vois 5h14 et les secondes qui s’égrènent. J’accélère et passe dessous en moins de 5h15 !! Je marche quelques mètres avant de m’asseoir. J’étouffe un sanglot : moins de 5h15 ??!! Je réalise petit à petit… J’attends Julien, je veux partager avec lui ce moment. Mes jambes se dérobent quand je me lève. Elles ont fait le job, maintenant place au repos 🙂
 
Temps final : 5h14min42, 146ème/615 finishers, 9ème FE/53, 7ème cat/24